Afin de ne pas stresser encore plus l'organisme pendant un sevrage, il faut à tout prix éviter les aliments suivants :

=> le café (même décaféiné), le thé, le tabac, le chocolat (contient de la caféine), l'alcool, l'aspartame et le glutamate monosodique.

En effet, pendant le sevrage, le corps est dans un état d'hypervigilance permanent. Le cerveau est stressé par l'apport et la diminution de la benzodiazépine. Le corps va produire plus de substances de stress qu'en état normal et va augmenter l'adrénaline dans le corps, ce qui peut provoquer des crises d'angoisse, des palpitations, maux de tête, etc...

De plus, l'alcool, qui agit sur les mêmes récepteurs GABA que les benzos, ne devrait pas être consommé pendant un sevrage.

L'hyperexcitation du cerveau se trouve aggravée par le sevrage, donc il faut bien sûr bannir tous ces aliments. Ceux-ci pourront provoquer alors davantage de symptômes de sevrage. Les effets de ces aliments ne sont pas anodins, et même dangereux.